Retour aux interviews vidéo

Interview avec Etienne Beaugrand et Nicolas Weissleib

Sur le thème B2B Fintech, les Co-fondateurs de PayGreen discutent du développement durable, et du rôle que le secteur financier peut jouer dans la transformation écologique.

etienne et nico

B2B Fintech

À propos d'Etienne et Nicolas

Etienne est CEO et Nicolas est COO, ils ont créé PayGreen en 2017. PayGreen propose une solution de paiement qui a un impact positif sur les enjeux sociaux et environnementaux. Elle est axée sur le développement durable. En utilisant des technologies flexibles et efficaces dans les systèmes de paiement, ils permettent aux marques, institutions et collectivités locales de réorienter une partie de leurs transactions vers des projets à forte valeur sociale et environnementale.


Découvrir l'interview d'Etienne et Nicolas

Les éléments essentiels

Nicolas : Bonjour. Moi, c'est Nicolas Weissleib, cofondateur de PayGreen et directeur général de l'entreprise.

Etienne : Je suis Etienne Beaugrand, l'autre cofondateur, et le président de PayGreen. PayGreen en quelques mots : ce sera bientôt le premier établissement de paiement à impact positif en Europe qui propose deux produits SAS. Le premier produit est l'arrondi en ligne, qui permet aux marques d'être mises en partenariat avec des associations et aux consommateurs, au moment de payer, de rajouter quelques centimes pour financer ces associations-là. Le deuxième produit, ça, c'est Climat Kit : un produit qui permet aux professionnels d'analyser, de réduire et de contribuer à des projets bas carbone pour neutraliser le carbone de son activité en ligne.

Fintech & Développement durable

Nicolas : D’un côté, les FinTech travaillent sur la technologie financière, et d'un autre côté les politiques RSE des marques. L'enjeu aujourd'hui, c'est de rapprocher, grâce à la technologie - on parlait d'une solution SAS - la politique RSE des marques et la consommation à travers les flux de paiement. Beaucoup de FinTech aujourd'hui intègrent dans leurs activités de l'impact sur la société, de l'impact humain, de l'impact sur l'environnement. Et aujourd'hui, ça devient des critères d'achat pour les consommateurs. Et donc tout l'enjeu aujourd'hui que l'on porte, c'est d'apporter tous les outils à la fois aux distributeurs et aux marques pour leur permettre de mettre en avant en temps réel, dans le parcours d'achat auprès de chacun des consommateurs, leurs engagements et aux consommateurs de manière éclairée, de pouvoir faire un achat qui va avoir un impact transparent réel sur la société et l'environnement.

Croissance & Transition écologique

Etienne : Alors, on l'a vu, ça fait quelques années qu'on travaille sur ce marché-là. On s'est rendu compte que les produits d'impact sont devenus véritablement des must have sur le marché. Et naturellement, en fait, tous les produits de FinTech viennent servir les attentes du marché. Donc, quand on voit un marché qui évolue vers l'éco-responsabilité, vers des politiques RSE, naturellement les sociétés liées à la finance et aux technologies financières vont servir ces attentes. Et on voit une croissance de ces FinTech qui se positionnent sur les produits d'éco-responsabilité parce que le marché est en attente de solutions qui sont liées à l'éco responsabilité.

Défis & Perspectives

Nicolas : On est tous aujourd'hui assez conscients qu'on a un impact sur la société et l'environnement quand on achète quelque chose. Mais on a encore beaucoup de mal à se projeter à travers cet impact-là. Et je crois que tout l'enjeu aussi, c'est qu'on retrouve du pouvoir et du sens dans notre consommation. C'est aussi notre enjeu aujourd'hui, c'est d'avoir de la transparence dans le parcours d'achat, donner le bilan carbone par exemple jusqu'au ticket de caisse et que finalement, nous, en tant que consommateurs, on arrive à se positionner par rapport à notre achat, savoir s'il est bon ou pas bon par rapport à ce qui existe. On parle souvent économie, par exemple du prix psychologique, c’est-à-dire qu'on se dit quand on vend un produit, s'il est cher, ça va être haut de gamme. Si ce n’est pas cher, ça va être de petite qualité. Au milieu, on a un peu le standard, le prix psychologique. Aujourd'hui, on est incapable de se positionner par rapport à un bilan carbone sur un ticket de caisse de sa consommation. Est-ce que c'est beaucoup ? Est-ce que ce n'est pas beaucoup ? Je crois que tout l'enjeu des FinTech est là. Il est d'accompagner le marché à la fois les marques et les consommateurs, à travers des outils très clairs, transparents, une solution SAS, par exemple, pour redonner du pouvoir, redonner du sens aux consommateurs, accompagner les marques qui veulent s'engager et en même temps donner tous les outils aux consommateurs pour leur permettre d'avoir un achat à impact positif.

JENJI TALKS vidéos

Dans les épisodes suivants

Louise-Marie Véron

Louise-Marie Véron

Directrice de Développement des Startups, Paris&Co

Regarder l'interview
Charlotte Gaudin

Charlotte Gaudin

Fondatrice & CEO, AML Factory

Regarder l'interview
Alexandre Louisy

Alexandre Louisy

Co-fondateur & CEO, Upflow

Regarder l'interview