Back to blog

Women in Finance: Travailler dans la finance, c'est savoir oser

Être une femme forte et oser : quelles opportunités de croissance pour les femmes de la finance ?

 

Nous vivons dans une société où les femmes sont encore sous-représentées dans de nombreux secteurs, notamment celui de la finance. Pour cette raison, il est très important d’avoir des discussions ouvertes et franches avec ces femmes, afin d’encourager celles qui souhaitent évoluer et se développer sur le plan professionnel et personnel.

Que vous veniez de démarrer votre carrière dans la comptabilité ou que vous soyez le directeur financier d’une grande entreprise, les femmes de la finance doivent s’entraider, apprendre les unes des autres et inspirer les générations futures.

C’est le propos de notre podcast, Jenji Talks. Nous nous entretenons avec des femmes issues de tous les métiers de la finance pour entendre leur histoire et bénéficier de leur expérience. Pour le premier Podcast Jenji Talks nous sommes accompagnés de Muriel Avignon, qui travaille dans le secteur de la fintech.

Grâce à Muriel, nous apprenons quels sont les défis que les femmes doivent relever dans ce secteur, comment saisir les opportunités et comment oser pour atteindre ses objectifs.

L’histoire de Muriel

Muriel Avignon a étudié aux États-Unis et a commencé sa carrière dans la comptabilité dans une start-up spécialisée dans le matériel informatique. Avec un pied dans le monde des start-up, Muriel a compris qu’elle aimait les environnements au rythme effréné.

Après deux années, Muriel est revenue à Paris et a décroché un emploi chez Google. Elle s’est alors davantage passionnée pour le domaine technologique qui évolue rapidement. Elle y a vu des opportunités de croissance et de développement professionnels, puisque la nature d’une entreprise telle que Google est que vous apprenez toujours, vous progressez toujours et vous êtes toujours en mouvement.

Par la suite, Muriel a souhaité travailler pour une entreprise de plus petite taille, où elle pouvait avoir plus d’impact. Elle a alors décidé d’accepter un emploi au sein d’une plus petite structure, Dataiku, une entreprise technologique française. Recrutée comme contrôleuse financière, Muriel a évolué aux côtés de l’entreprise et occupe désormais le poste de vice-présidente des opérations financières.

Suivre une courbe d’apprentissage - parfois abrupte

Google et Dataiku sont des environnements où tout va très vite. La nature du domaine technologique est caractérisée par la constance de l’innovation et du mouvement. Autrement dit, la courbe d’apprentissage est raide, et demande une exigence d’amélioration et de croissance permanente.

Ce genre d’environnement, qui évolue à un rythme effréné peut être stressant. Mais il est également passionnant et gratifiant ! De ses expériences passées, Muriel a appris quelques leçons importantes :

  • Les environnements qui évoluent rapidement exigent que vous fassiez preuve de créativité, d’agilité et de réactivité. Ce ne sont pas des compétences que l’on apprend habituellement dans le cadre des études, alors soyez prêt à apprendre sur le tas !
  • Cette progression fulgurante représente une opportunité de croissance. Au lieu de craindre l’échec ou d’être laissé pour compte, vous avez la possibilité de progresser et de vous améliorer.
  • Les personnes constituent la ressource la plus précieuse. En période de croissance et de réorganisation de l’entreprise, retenez les personnes comme votre ressource la plus précieuse. Assurez-vous qu’elles se sentent valorisées et entendues, en leur offrant une voix et une place pour faire la différence.

Dans chacun de ses emplois, Muriel a appris à reconnaître ce qu’elle aime et où se situent ses compétences. C’est une leçon importante pour toutes les femmes de la finance : considérez chaque emploi comme une opportunité d’apprentissage pour vous aider à renforcer vos compétences et à identifier la voie qui vous convient le mieux.

Créer un réseau favorisant la croissance

L’une des principales leçons de Muriel est que les personnes sont votre ressource la plus précieuse. Lorsqu’elle travaillait chez Google, elle appréciait la culture internationale, où des personnes du monde entier se réunissaient pour innover et se développer. 

Par la suite, elle a appris chez Dataiku à quel point il est essentiel de se constituer un réseau. Dans le secteur de la fintech, les défis à relever et les problèmes à résoudre sont toujours fréquents. En élargissant son réseau, Muriel a pu accéder à des ressources majeures et à des personnes susceptibles de l’aider.

Quelques-uns des avantages à se constituer un réseau puissant :

  • Trouver des solutions avec des personnes qui travaillent sur le même problème.
  • Ressentir un sentiment d’accomplissement en aidant d’autres personnes et en prodiguant des conseils. 
  • Utiliser les ressources humaines pour relever les défis inhérents aux start-up ou aux entreprises en pleine expansion, qui évoluent à un rythme soutenu.

Les personnes sont la ressource la plus précieuse dont nous disposons. Qu’il s’agisse de votre collègue, de votre client, de votre mentor ou de votre patron, vous avez quelque chose à apprendre et à transmettre dans cette relation. Une fois que vous aurez considéré les personnes comme une ressource précieuse, vos réseaux contribueront à accélérer votre développement tant professionnel que personnel.

Oser demander, diriger et évoluer

Les femmes dans la finance sont confrontées à des défis uniques. Par rapport à leurs homologues masculins, elles sont moins disposées à prendre la parole et à revendiquer des opportunités, comme un changement de carrière ou un plan de développement.

Muriel a observé ce type d’hésitation chez elle, mais a vu d’autres personnes se manifester et demander ce qu’elles voulaient. C’est alors qu’elle a appris qu’elle devait oser demander. Il lui a fallu faire preuve de confiance, mais Muriel a découvert un système efficace pour elle :

  • Demander conseil à des personnes dignes de confiance. Cela contribuera à renforcer votre assurance et à vous montrer vos forces et vos possibilités. 
  • Observer d’autres personnes qui « osent demander » et s’en inspirer. Essayez de comprendre comment elles procèdent et demandez-leur des astuces et des conseils. Si elles peuvent le faire, pourquoi pas vous ?
  • Faire preuve de patience. Vous devez soigneusement choisir votre moment pour demander une opportunité, une augmentation ou autre chose. Si vous demandez au mauvais moment, cela peut ne pas aboutir et votre confiance en sera affectée. 

Oser demander est simple, il suffit de se lancer ! Mais, dans le même temps, ce n’est pas facile. Cela demande du temps, de la confiance et un certain niveau de risque. C’est pourquoi nous avons à cœur de nous soutenir mutuellement en tant que femmes de la finance et cela nous encourage à oser !

Les clés du succès

La carrière de Muriel en tant que femme dans la finance est une source d’inspiration. Elle a tiré les leçons des opportunités passées, a constitué son réseau et a osé demander des opportunités. Nous pouvons toutes en faire autant !

Si vous souhaitez être inspiré par d’autres femmes comme Muriel, écoutez les autres épisodes du podcast Jenji Talks. Nous aurons des invitées extraordinaires prochainement, qui sont toutes des femmes ayant réussi dans le secteur de la finance. Ces invitées incluent Nadine Pichelot, VP Finance Europe chez Anaplan, Margaux Grégoir, VP Finance chez Luko et Olfa Zorgati, CFO & EVP Opérations chez ESI Group. Ces femmes ont beaucoup à nous apprendre pour que nous puissions toutes devenir des femmes fortes qui osent demander.